Le retour à la maison

Pour maman

Le pédiatre, la sage-femme et le gynécologue ont donné le feu vert:

Vous pouvez repartir avec votre conjoint ou la personne de votre choix (évitez les transports en commun, bébé n’est pas vacciné). Vous êtes prêts à rentrer chez vous pour une nouvelle vie à trois.

Après l’accouchement, il est déconseillé de prendre des bains ou d’aller à la piscine. En effet il faut laisser le temps au col de l’utérus de se fermer et au périnée de cicatriser. Il est également déconseillé de porter des charges lourdes (par exemple: pack d’eau, enfants en bas âges…).

Pratiquez une activité physique modérée pour la récupération et le bien-être, tout en privilégiant un bon équilibre alimentaire. Ce n’est pas encore le moment pour démarrer un régime.

Essayez dans la mesure du possible de vivre au rythme du bébé. Aménagez-vous des temps de sieste, votre repos doit être une priorité pour les semaines à venir.

Pensez à prendre rendez-vous pour la visite post natale qui est à réaliser 6 à 8 semaines après l'accouchement avec le gynécologue-obstétricien, le gynécologue, le médecin traitant ou la sage-femme libérale.

 

En cas d’urgence, n’hésitez pas à appeler aux urgences obstétricales: 02 99 23 97 97.

N'hésitez pas également à consulter le site du service de PMI où vous trouverez de nombreuses informations.

 

Pour bébé

Votre bébé vient de naitre,

Vous passez l’essentiel de votre temps à le nourrir et le choyer. Cette nouvelle situation peut avoir été préparée, mais rester déconcertante au début.

Il existe de nombreux lieux de soutien, des personnes formées en allaitement, ou aux techniques qui peuvent vous soutenir (relaxation, yoga, sophrologie…). N’hésitez pas à aller à la rencontre de ces aides précieuses dans ces moments de bouleversements. 

Pour trouver des informtions sur l'allaitement:

Prévoyez du repos, de la détente, laissez vous guider par vos sensations, et par l’écoute des rythmes de votre bébé. Son besoin de calme et de proximité avec vous est immense. Ses premiers mois sont des mois d’apprentissage, pour vous trois!

A son écoute, entouré de professionnels mais aussi de vos proches, vous allez apprendre à reconnaître les signaux de votre bébé et à répondre à ses besoins, c’est vous qui êtes le mieux placé pour le comprendre!

Les pratiques ont évoluées : si vous le pouvez, répondez toujours au besoin de portage de votre bébé, il sera rassuré contre vous, par votre odeur, votre voix. Votre entourage peut être étonné, mais il est préférable d’écouter vos propres sentiments plutôt que les conseils extérieurs: les solutions sont en vous !

Très tôt, bébé aime les instants d’échanges, les conversations, et vous écoute attentivement ! Il reconnaît vos visages dès 8 jours, et connaît déjà bien vos voix ! Bébé, dès les premières semaines, est avide de petits moments de découvertes et de plaisirs: balades en extérieur par temps doux, musiques harmonieuses, joli mobile à contempler…

Le portage est très bon pour votre enfant, mais il s’apprend ! Bien effectué, il vous donne beaucoup de liberté tout en plaçant votre nouveau-né dans des conditions de sécurité totale, et de bien-être.

Plus d'informations sur le portage:

Le nouveau-né a bien sûr besoin de beaucoup de sommeil, de calme, et d’une vie régulière et paisible. Les lumières vives, les bruits forts, les réunions avec beaucoup de monde, peuvent l’incommoder.

 

Les glaires et les coliques

Après la naissance, bébé est souvent gêné par des remontées du contenu de son estomac, «les glaires» de naissance.

En effet, sa motricité digestive est immature, et le contenu de son estomac remonte facilement. Parfois, il le crache, toussote, pleure… parfois, il ne fait que ravaler sans cracher. Ces petits désagréments ne sont pas graves, et sont passagers. N’hésitez pas à appeler le personnel qui est là pour vous entourer face à vos questions.

Il faut savoir que sur les premiers jours, la vitesse de vidange de l’estomac des bébés est lente, cela les gêne donc pour éliminer les éventuelles glaires avalées lors de la naissance.

Les remontées de lait ou de suc restent ensuite fréquentes chez un bébé: en effet les premiers mois, son estomac est mécaniquement «ouvert» vers le haut (car le sphincter de l’œsophage est peu tonique). Les remontées sont donc fréquentes en position strictement allongée ou à la mobilisation. Ce reflux n’est pas grave si bébé le tolère bien et grossit bien. Placez bébé en position verticale, cela le soulage, par exemple en position ventre à ventre contre vous.

Le couchage

Il est essentiel de respecter le fait qu’un bébé dorme sur le dos, pour sa sécurité!

Sans oreiller ni aucune peluche ou doudou qui puisse venir sur sa tête. Il est recommandé de garder son bébé dans la chambre parentale les premiers mois de vie.

Pour plus d'informations http://www.perinat-france.org/

 

La motricité libérée et la prévention de la plagiocéphalie

La motricité libérée et la prévention de la plagiocéphalie:

On appelle «plagiocéphalie» le fait d’avoir la tête plate d’un côté. C’est un phénomène fréquent depuis qu’on recommande de coucher les bébés sur le dos, car leur petit crâne est malléable et s’aplatit contre le matelas du lit.

Pour le prévenir:

  • Vérifiez bien que bébé tourne la tête de tous les côtés lorsqu’il est sur le dos
  • Favorisez fréquemment des périodes de jeux ou de détente sur le ventre dès les premières semaines : en votre présence, jamais seul!
  • Favorisez le portage de bébé (porte bébé, écharpe, contre vous…)
Fatigue, prévention syndrome du bébé secoué

Les premiers mois de vie d’un bébé peuvent être éprouvants et fatigants.

Votre bébé pleure, c’est son «langage». Le pic de pleurs survient en moyenne vers deux mois de vie, (3h par jour environ). Il souffre peut-être de coliques, mais a aussi une période d’agitation normale de fin de journée.

Son sommeil n’est pas encore stable, il vous réveille de façon normale plusieurs fois par nuit et vous êtes fatigués. La sieste est un allié précieux!

Cependant, vous pouvez parfois ressentir du désarroi, de l’agacement, envers un bébé qui vous n’arrivez pas à calmer. Cette situation est fréquente: nous vous conseillons alors, si vous êtes seul avec votre bébé, de vous éloigner quelques minutes de lui. Vous pouvez le laissez en sécurité dans son lit et faire, par exemple «trois petites choses qui vous détendent»: comme respirer calmement à la fenêtre, écouter une chanson qui vous plait, manger un carré de chocolat (!!) …

Vous serez ensuite plus à même de reprendre votre bébé pour l’apaiser doucement. Si vous vous sentez épuisé, essayer de trouver de l’aide dans votre entourage, voisinage, pour garder un peu votre bébé, et reposez vous. Ne secouez jamais un bébé!

Pourquoi ne faut-il jamais secouer un bébé ?

Des secousses, même courtes et brèves, peuvent provoquer des lésions neurologiques très graves et le décès d’un bébé. Les muscles du cou ne sont pas toniques, et sa tête est très fragile: le secouer peut le faire saigner dans son cerveau très rapidement, de façon irréversible.

Livres utiles:

«Yoga postnatal» édition lamartinière FB Freedman et D Hall

«Bébé dis moi qui tu es» de P.Grandsenne

«L’allaitement» de M Thirion

 

Sites internet utiles:

Réseau perinat 35

Réseau perinat pays de la loire

mpedia.fr